• C'est Stakhanov qu'on assassine

      Le deuxième coupon à passer sur le billard cette année a été un jean gris légèrement bleuté stretch de petite largeur acheté en soldes chez Sacrés Coupons. Après coupe des pièces d'un pantalon pour Monsieur, il restait tout juste de quoi caser un Petit Boudin avec l'option échancrures sur le côté et une longueur de jambes réduite d'1cm.
    Commençant à disposer d'un stock de shorts confortable et donc n'étant pas ce qu'il y a de plus pressée, j'ai eu le temps de mettre en œuvre une idée lumineuse : trouver du fil phosphorescent pour les surpiqûres, ce qui fut fait au Cultura de La Villette découvert pour l'occasion, sous forme d'un fil à broder DMC à 12 brins qu'il a d'abord fallu dévider en petites canettes.

    NUIT :

    C'est Stakhanov qu'on assassine

    JOUR :

    C'est Stakhanov qu'on assassine

      En temps normal, j'aurais évité les surpiqures blanches sur du gris foncé car je trouve cela un brin vulgaire, et les défauts sont d'autant plus visibles. La détorsion des brins de fil est responsable de bouclettes peu esthétiques visibles de-ci de-là le long des surpiqures, et l'enfoncement du fil dans le tissu n'est pas le même sur toutes les surfaces ce qui nuit un peu à l'harmonie de l'ensemble quand on a le nez dessus.

      Il a fallu trouver de quoi égayer les poches, et le schtroumpf saucisse est arrivé tout bondissant, car le saviez-vous ? L'album L'oeuf et les schtroumpfs fête son 50ème anniversaire ! J'ai fait semblant de savoir broder, et ça a suffisamment bien marché.

    NUIT :

    C'est Stakhanov qu'on assassine

    JOUR :

    C'est Stakhanov qu'on assassine

      C'est pas tout ça mais il y a eu du drama nocturne pendant ce boudinage. J'avais donc coupé mes pièces quelques jours auparavant et été chercher le fil dans la journée. À 19h, surjeteuse et machine à coudre étaient huilées et enfilées, prêtes à enchaîner les coutures bout à bout et monter ce petit boudin en un temps record. Le fer à repasser se mit à orchestrer la circulation depuis la dernière extrémité de ce triangle d'activité d'un minimalisme redoutable que ne venait troubler aucune fatigue. On était bon pour abattre la besogne jusqu'aux douze coups de minuit.
      Quand soudain à 20h42.
      DRRRRRRRRIIING ! 
      C'était le voisin de la colonne adjacente qui venait enquêter sur l'origine d'un bruit de mitraillette qui, de façon récurrente, empêchait sa progéniture de trouver le sommeil. Comme je suis l'honnêteté et la sévérité mêmes, je n'ai pas essayé de lui faire croire que c'était la tête de lit des voisins du dessus, et lui ai exposé crûment la situation. Nous convînmes cordialement d'un couvre-feu à 20h30 pour les machines. Bref, ce soir-là, il me restait environ trois heures pour ranger le marteau et la faucille.

    NUIT :

    C'est Stakhanov qu'on assassine

    JOUR :

    C'est Stakhanov qu'on assassine

      J'ai été contrainte de couper le devant de la ceinture dans le sens extensible, et ai choisi de ne pas la thermocoller par curiosité : allais-je me retrouver avec une ceinture toute dégoulinante au bout d'une semaine ? Eh bien non seulement la taille est outrageusement confortable ainsi, mais il n'y a également rien à redire sur la tenue pour le moment.

      Pour finir, en voilà une qui ne dérange personne la nuit :

    C'est Stakhanov qu'on assassine

    C'est une schtroumpf-schtroumpf-schtroumpf, qui fait schtroumpf-schtroumpf-schtroumpf !


  • Commentaires

    1
    Dimanche 28 Janvier 2018 à 21:21

    Il est super et te va très bien. Il me donnerait presque l'envie d'oser le short.

      • Lundi 29 Janvier 2018 à 11:17

        Eh bien n'hésite pas à suivre ton envie, ça se perd rarement dans la forêt ces bêtes là.

    2
    Lundi 29 Janvier 2018 à 00:40

    Je viens de voir le titre et je suis complètement morte de rire.

    Il est super ce nouveau petit boudin!!!

      • Lundi 29 Janvier 2018 à 11:14

        J'aurais tout aussi bien pu l'intituler "Meurtre d'un atelier chinois", mais l'atelier chinois ne meurt jamais, il change simplement d'arrondissement.

    3
    Lundi 29 Janvier 2018 à 07:32

    Je le trouve au top ce nouveau short!!!Bravo!!!

    4
    Liseli
    Lundi 29 Janvier 2018 à 09:49

    Je souris à chaque fois que je repense à cette belladone réfléchissante: https://uniqueschmuck.wordpress.com/2013/12/03/reflective-belladone-of-awesomeness/
    mais ton short schtroumpfé la bat à plate couture!

    Ne connaissant pas assez bien mes classiques, je me rappelais du schtroumpf-saucisse mais pas de l'oeuf, j'y ai vu le caillou dans la BD De Cape et de Crocs.

      • Lundi 29 Janvier 2018 à 11:09

        Ah, je l'avais jamais croisée cette Belladone, elle vaut le détour !

    5
    La gauchère
    Lundi 29 Janvier 2018 à 10:43

    Haha! C'est amusant, le festival de la BD d' Angoulême s'est terminé hier soir, et les schtroumfs étaient justement à l'honneur!

    http://www.charentelibre.fr/2018/01/28/bd-parade-des-schtroumps-et-bal-des-vampires-au-menu-de-la-derniere-journee,3200787.php

      • Lundi 29 Janvier 2018 à 11:08

        Merci, je viens de me découvrir une phobie des schtroumpfs à taille humaine !

    6
    Lundi 29 Janvier 2018 à 12:16
    tassadit

    Oh mon Dieu le schtroumpf saucisse, toute mon enfance, snif, quelle émotion!

    Et moi non plus je n'aime pas les surpiqûres claires (les pires ce sont les blanches sur du noir, eurkhhhhh), mais je peux tolérer une entorse au bon goût si le fil brille dans le noir!

      • Mercredi 31 Janvier 2018 à 11:44

        Je viens de le porter quelques jours avec une chemise grise à fines rayures blanches et collant anthracite et le tout rendait très bien, genre le blanc c'était la couleur qui ravivait le tout.
        2018, une nouvelle approche de la couleur.

    7
    corinne
    Lundi 29 Janvier 2018 à 12:26

    Bonjour, je ne savais pas que ce fil pouvait exister. J'adore le rendu et le schtroumpf saucisse c'est la cerise. Merci pour tous ces bons mots.

      • Mercredi 31 Janvier 2018 à 11:45

        Ce que j'aimerais trouver maintenant, c'est du fil qui change de couleur au soleil.

    8
    helene
    Lundi 29 Janvier 2018 à 17:54

    il vous va merveilleusement bien

    un très grand bravo

    toujours beaucoup de plaisir à vous lire

    mamielène

    9
    Lundi 29 Janvier 2018 à 22:23

    MDR le schtroumpf saucisse !

    Et sinon, ils ont vraiment besoin de dormir les petits voisins ? c'est surfait ! ;-)

    Bravo pour ce nouveau boudin (boudin, saucisse, on n'est pas loin) phosphorescent.

      • Mercredi 31 Janvier 2018 à 11:50

        Peut-être que je devrais essayer de les bercer avec le ronron la surjeteuse à chaque fois qu'on est réveillé par une terreur/colère nocturne ? Humpf, c'est bien des idées de nullipare bien au chaud derrière son écran tout ça...

    10
    Lundi 29 Janvier 2018 à 23:10

    oserais-je? Oui! --> idée lumineuse chère shtroumphette! 

      • Mercredi 31 Janvier 2018 à 11:53

        Vous faites erreur chère Bibous, je suis le schtroumpf grognon.

    11
    Liseli
    Jeudi 1er Février 2018 à 14:54

    C'était à la base une recherche pour le boulot, promis, mais comme ça t'intéresse aussi, j'ai trouvé une entreprise qui fait du fil à tricoter qui change de couleur au soleil de blanc à rose: https://uniqueyarnsco.com/product/colour-change-chameleon/

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :